Eliane Assassi, Sénatrice PCF : « Il faut cesser de s’en remettre au Président de la République et au Conseil de Défense »

Je veux affirmer notre solidarité avec toutes celles et ceux qui sont en première ligne, dont les soignants, et avec nos concitoyens qui, loin de s’ériger en procureurs, résistent et tiennent bon dans une situation de plus en plus pénible.

Ils attendent des résultats ; ils veulent comprendre pourquoi la santé publique n’est pas devenue une grande cause nationale.

Monsieur Véran, nous sommes face à l’inconnu et devant la menace du variant. Il faut donc étape par étape associer le Parlement à l’élaboration des décisions. Pourquoi ne pas avoir soumis le couvre-feu au vote des assemblées ? Nous ne sommes pas dans l’état de sidération de mars dernier qui exigeait de prendre des décisions dans la précipitation. Il faut cesser de s’en remettre au Président de la République et au Conseil de Défense, dont l’article 15 de la Constitution ne prévoit le rôle qu’auprès du chef des armées. Les réunions sont soumises au secret-défense… Comment en sommes-nous arrivés là ?

Vous proposez un état d’urgence sanitaire prolongé de quatre mois sans retour devant le Parlement. Vous alliez même plus loin mais l’Assemblée Nationale y a renoncé.

La vérité, c’est que vous n’en avez plus besoin. Vous avez déposé, en catimini, le 21 décembre dernier, un projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires. Ce texte, que vous voulez appliquer après le 1er juin, est bâti sur le modèle des lois antiterroristes, en intégrant des mesures exceptionnelles dans le droit commun. L’état d’urgence sanitaire sera pris par décret, et validé par la loi seulement un mois plus tard. Pourquoi cette obstination antidémocratique ?

L’affaire des vaccins est symptomatique. On a perdu un mois et c’est l’intervention citoyenne, les élus locaux, les parlementaires qui a permis d’avancer. Mais aurons-nous les vaccins tant attendus ?

Cette obstination à restreindre la démocratie dissimule de moins en moins vos choix ultralibéraux auxquels vous ne renoncez pas. Pourtant, c’est ensemble que nous vaincrons ce fléau.

Le groupe CRCE votera contre cette prorogation de cet état d’urgence sanitaire, en dépit des améliorations apportées par la Commission des Lois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :